Sens unique - Article Profil

Article paru dans Profil, septembre 2010

La décision des JLRF de s’opposer au sens unique de l’Av. de la Gare a surpris et fait réagir. Tant mieux. Nous réaffirmons notre incompréhension face à ce projet pour plusieurs raisons, toutes fondées sur des faits et la réalité du terrain.

Tout d’abord, ce sens unique a été instauré sans alternative pour le trafic de transit. En conséquence, les usagers sont simplement priés d’emprunter les rues adjacentes. Cela crée des bouchons et, partant, des nuisances supplémentaires. La qualité de l’air dans le secteur ne doit pas s’être améliorée. Etant donné qu’un contournement de la ville n’est envisageable qu’avec l’ouverture du Pont de la Poya, on peut craindre que ces désagréments durent encore 3 à 4 ans !

Ensuite, nous ne comprenons pas que l’Av. de la Gare soit transformée, à terme, en zone piétonne. S’il est vrai que le secteur entre la Gare et l’entrée de Fribourg Centre est très fréquenté par les piétons, le reste de l’Avenue n’est pas un lieu ou l’on flâne avec plaisir. Il n’y a que peu de raison de s’y attarder. Les piétons passent naturellement par Fribourg Centre et peuvent ainsi se rendre à la Rue de Romont sans croiser une seule voiture.

Enfin, les JLRF ont toujours défendu nos institutions. Nous les défendons parce que nous croyons en leur compétence. Dans le cas présent, la Ville de Fribourg a prouvé son incapacité à prendre des mesures intelligentes. Le sens unique n’est pas une solution et les faits le prouvent.

Les JLRF ne sont pas opposés aux mesures visant à réduire le trafic au centre des villes, du moment qu’elles sont responsables et accompagnées d’alternatives crédibles. Ce n’est pas le cas en l’espèce. Si la Ville de Fribourg considère que l’Avenue de la Gare est vraiment une zone piétonne, pourquoi ne pas avoir attendu l’ouverture du Pont de la Poya pour y limiter (voire supprimer) le trafic ? Pourquoi faire subir aux Fribourgeois près de 4 ans de désagréments facilement évitables ? Si aucune réponse ne peut être apportée à ces questions, nous demandons la suppression du sens unique.
Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig