La Liberté: L’Europe a oublié ses valeurs

Article paru dans La Liberté  le 5 août 2011

Le projet européen sombre chaque jour un peu plus dans les abîmes de l’absurdité. Pourtant, il fut un temps où il défendait une cause noble. Mais, plutôt que de consolider ses fondations, l’Union européenne s’est construite sur des bases instables qui, d’élargissement en élargissement, n’ont jamais été consolidées. Les déboires actuels de l’euro ne sont qu’une conséquence de cette incapacité à fédérer les peuples européens autour du projet d’Union européenne.

Le sommet du 21 juillet, qualifié d’historique par ceux qui l’ont mené, est un échec, c’est évident. Il n’apporte aucune solution crédible pour sortir l’Europe d’une crise causée pour une monnaie inadaptée, qu’aucun dirigeant européen ne voulait ancrer dans une union budgétaire et fiscale, seule arme efficace contre les différences flagrantes de croissance entre l’Europe du Nord et du Sud.

Aujourd’hui, certains se réjouissent qu’un gouvernement économique européen puisse être imposé, dans l’urgence. Ces gens, dangereux, ne se préoccupent guère des bases démocratiques de cette institution. Elles sont pourtant nécessaires si l’on veut endiguer la montée des extrémismes et du nationalisme, partout en Europe, galvanisés par une Union européenne qui viole impunément la volonté populaire et la souveraineté des nations de ce continent.

La Suisse en sait d’ailleurs quelque chose. Opposons-nous à cette Union européenne antidémocratique, bureaucratique et élitiste qui a, depuis bien longtemps, oublié ses valeurs. Redonnons la parole aux peuples européens, car l’Europe, c’est eux, et non Bruxelles!

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig