Une convention signée noir sur blanc entre l’ATE et Nespresso !

Je m'étais déjà exprimé ici même, il y a quelques mois, sur l'opposition formulée par l'Association Transports et Environnement (ATE) section Fribourg au plan d'aménagement de détail (PAD) en Raboud ainsi qu'au permis de construire de l'usine Nespresso à Romont. 

La convention signée entre les deux parties est réjouissante. Elle montre que d'une part, l'ATE n'a pas pour objectif de nuire au développement économique d'une région en appliquant une doctrine rigoriste et dépassée. Elle prouve, d'autre part, que les acteurs de l'économie (ici Nespresso) sont prêts à s'engager en faveur des transports publics et de la mobilité douce, lorsque cela est nécessaire et possible. Je ne peux que saluer le travail effectué par l'ATE section Fribourg ainsi que la volonté de Nespresso de faire un geste en faveur d'une mobilité plus respectueuse de la seule Terre que nous avons !

Retenez une chose: économie et environnement ne s'opposent pas. En réfléchissant bien, en négociant intelligemment, ouvertement, économie et environnement se marient avec succès ! Si ce n'était point le cas, je ne pourrais être radical et membre du comité de l'ATE section Fribourg !

________________________

Voici le communiqué de presse de l'ATE section Fribourg, daté du 4 décembre 2012:

En date du 22 novembre 2012, l’ATE section Fribourg et Nespresso SA ont signé une convention. Le bon climat de négociation a permis d’aboutir à des accords équilibrés qui permettent dans un premier temps de débuter les travaux préparatoires de son nouveau site de production de Romont. Ces accords garantissent que la gestion de la mobilité fera la part belle aux transports publics et à la mobilité douce, réduisent le nombre de places de stationnement sur le site et que l’acheminement des matières premières utilisera en grande partie le rail. L’ATE se réjouit d’avoir finalement trouvé avec Nespresso des solutions concrètes qui n’opposent pas économie et environnement. 

Dans les faits, il a été convenu de desservir le site de Romont par une navette de transport public. D’aménager un trottoir et une bande cyclable et de doter le site d’une station de vélo en libre service. Point important et pierre d’achoppement, le nombre de places de stationnement pour le personnel a été réduit de 415 à 300 places pour un maximum de 800 employés. Cette réduction est un défi que l’entreprise s’engage de relever en réalisant un plan de mobilité qui devra encore être validé par l’ATE. Côté marchandises, la totalité du café vert sera acheminée sur le site par le rail. Il en sera de même pour une partie des produits terminés. 

En contrepartie, l’ATE a retiré ses oppositions au PAD en Raboud ouest et au permis de construire de la nouvelle usine du groupe à Romont. Ainsi les travaux préparatoires pourront débuter. Il ne reste plus qu’à l’autorité cantonale fribourgeoise d’approuver les modifications du plan d’aménagement de détail demandées par l’ATE et remises l’enquête publique pour que coule….le café ! 

Personnes de contact : 
Pierre-Olivier Nobs, secrétaire politique ATE section Fribourg 079 752 22 16

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig