Changement d'horaire - Des conséquences regrettables pour les Veveysans

Changement d'horaire du 9 décembre 2012

Palézieux est la gare la plus désavantagée par le changement d'horaire intervenant aujourd'hui. Ce n'est pas pour rien qu'en deux semaines, près de 1800 personnes ont signé la pétition que je lançais, avec d'autres pendulaires, en mai 2011. La perte des IR a des conséquences sur le temps de parcours d'une grande partie des usagers des transports publics de la région d'Oron et de la Veveyse fribourgeoise. 

Dès aujourd'hui, les IR (InterRegio) ne s'arrêtent plus à Palézieux (sauf à 6h, ainsi que dès 21h). Les pendulaires désirant se rendre en transports publics à Palézieux, depuis la Veveyse, sont donc forcés d'emprunter les lignes du RER fribourgeois (pour Fribourg ou Berne) ou vaudois (pour Lausanne ou Genève). Le nouveau RE à deux étages (Romont - Genève) n'étant pas en correspondance avec les lignes TPF en provenance de Châtel-Bulle ou d'Attalens, la seule nouveauté disponible à Palézieux n'est donc accessible qu'à une minorité (bus depuis Oron ou voiture).

19:30 du 9 décembre 2012 - RTS1


Les conséquences du changement d'horaire peuvent être atténuées en se rendant à Palézieux en voiture. En effet, les temps d'attente des correspondances se sont dégradés pour certaines liaisons. Cela rallonge encore un peu plus les temps de parcours. C'est regrettable, à une époque où l'on veut promouvoir les transports publics, en sachant qu'en plus, le parking de la gare de Palézieux est déjà saturé. Il est vrai que c'est beaucoup plus simple de critiquer le manque de place de parking à Palézieux que de se battre à Fribourg pour avoir une offre de transports publics adéquate.

Pour les pendulaires se rendant en transports publics à leur travail, depuis chez eux (avec changement à Palézieux), voilà les conséquences, dès demain : 
  • Pour Fribourg et Berne, les usagers des transports publics perdront entre 15 et 20 minutes par jour.
  • Pour Genève, entre 10 et 35 minutes par jour (10 minutes avec changement de train à Lausanne) 
  • Pour Lausanne, le temps de parcours est pratiquement inchangé. 
En plus, le confort offert par les IR ne se retrouvera pas des les rames flirt, duplex ou domino que devront emprunter les pendulaires. Aussi modernes soient-elles, ces rames sont avant tout prévues pour de courts trajets. Plus de prise, plus de contrôleur, plus de minibar. Au temps de parcours allongé s'ajoute donc une détérioration des services à bord. 


Des changements en Veveyse 
Le changement d'horaire n'impacte pas que les pendulaires. En Veveyse, plusieurs écoles (le CO de la Veveyse et les écoles primaires de certaines communes) ont du adapter les périodes de cours. Un après-midi d'école raccourci peut poser problème lorsque les deux parents travaillent.



Quant à la suppression des haltes intermédiaires entre Palézieux et Châtel-St-Denis, elle est ridicule. On ne supprime pas des haltes dans une région qui se développe pour gagner 0 minute dans un sens, deux dans l'autre (selon l'horaire). C'est d'autant plus regrettable que même en conservant uniquement les arrêtes de Châtel-St-Denis et Bulle, la ligne ne serait toujours pas concurrentielle à la voiture, en terme de temps de parcours. Les raisons techniques invoquées par le service de la mobilité fribourgeois sont douteuses. L'Etat de Fribourg va dans le mauvais sens et les autorités du district de la Veveyse, en acceptant ce projet, ne font pas mieux. Cette démission des autorités locales est d'autant plus grave qu'entre Romont et Bulle, la réintroduction des arrêts intermédiaires est réétudiées, alors même que cette région est moins densément peuplée.

Des progrès... ailleurs 
Je salue néanmoins les améliorations induites par l'horaire Romandie 2013, tout particulièrement sur l'arc lémanique. Ces améliorations étaient certainement possibles sans supprimer les IR à Palézieux et Romont. Il est fort dommage que les autorités du canton de Fribourg n'ait pas mieux défendu la Veveyse... 

Je préfère toutefois regarder vers l'avenir et me battrai pour que, dans tous les cas, la situation de la gare de Palézieux ne soit pas à nouveau péjorée à l'avenir. Avec l'arrivée de nouveaux habitants et d'entreprises dans la région, j'ai encore l'espoir que d'ici quelques temps, nous puissions à nouveau faire arrêter les IR à Palézieux.

10 commentaires

Anonyme a dit…

Bilan de la première journée: un raté complet !
Et ce même en faisant abstraction des retards très importants constatés dès 14h (souvent entre 30 et plus de 60 minutes).

Le GROS problème: la capacité nettement insuffisante des trains de la ligne de la Broye de/pour Lausanne.
C'était prévisible ... l'attention des CFF avait été attirée à plusieurs reprises sur ce défi ... ou comment caser les centaines de voyageurs de l'IR de 06h59 ou de 07h59 dans les deux voitures supplémentaires rajoutées au train de la Broye ? Réponse: mission impossible !

Autre gros loupé: l'information déficiente dans les trains qui se scindent à Palézieux (Broye / Romont) ... avec pour résultat de nombreux égarés !

Concernant les amas de glace sur les bogies et conduites/attelages des trains ... avec pour conséquence des perturbations de grande ampleur .... voici une anecdote ... lorsque j'étais enfant / ado (il y a bien 40-45 ans) et que j'observais les trains ... je voyais des cheminots dans les gares qui, avec une flamme, faisaient fondre ces blocs de glace qui se forment sous les trains. Ces cheminots ont disparu ... la neige et la glace pas !!!
Moralité: la vie est un éternel recommencement!

Anonyme a dit…

Outre le problème de la capacité insuffisante des trains de la Broye sur le tronçon Palézieux - Lausanne, il y a aussi le problème bien connu des retards chroniques de la S21 ... évidemment, surtout en heures de pointe !
Toute la problématique d'une ligne à voie unique, des croisements, des quais bien courts ... rien de neuf à vrai dire. C'était connu de tous, CFF y compris depuis bien longtemps.

Ce matin la S 21 de 7h18 à Palézieux (selon l'horaire) est arrivée à Lausanne avec quelque 18 minutes de retard ... évidemment les IC et IR pour Genève - théoriquement en correspondance - étaient tous partis. C'est ainsi que l'allongement du parcours Palézieux-Genève de "seulement 6 minutes" (CFF dixit) avec la S 21 puis l'IC ... se transforme en un allongement de parcours de 36 minutes !

Anonyme a dit…

Effectivement, lundi le train de 7h18 dp Palézieux pour Lausanne avait env. 15min de retard. Mais ce qui reste plus scandaleux était le fait que la deuxième rame n'a pas ouvert ses portes en gare de Palézieux. Résultat: sentiment d'être dans le métro de Tokyo.
Autre bémol lundi soir. Le train prévu dp Lausanne à 18h00 arrive avec 3min. de retard. Le bus pour Attalens n'a pas attendu le train. Ce type de problème risque de se répéter.

Savio Michellod a dit…

La problématique de la S21 de 7h18 a été évoquée à maintes reprises aux autorités compétentes, avant la mise en place du nouvel horaire.

Le service de la mobilité et son chef Martin Tinguely, la Région Glâne-Veveyse (commission transports) et son président Michel Chevalley de même que les CFF nous ont assuré que tout fonctionnerait et qu'ils avaient prévu un nombre de places suffisants. Si ce n'est pas le cas, je vous invite à écrire à ces gens, à les appeler, à les harceler jusqu'à ce qu'enfin, ils agissent.

Anonyme a dit…

Le problème des correspondances avec le bus pour Granges-Attalens est bien réel. Un retard de 3-4 minutes du RE de Bern suffit à rater la correspondance. Idem avec la S21, en provenance de Lausanne. Evidemment que la rotation des bus à 30 minutes ne permet guère d'attendre des correspondances (surtout avec le détournement actuel par la ZI Grivaz).

Autre critique entendue: le nombre insuffisant de places en 1ère dans le RE pour/de Bern (24 places). D'autre part, en l'absence d'un agent de train (contrôle sporadique), les élèves ne se priveraient pas d'aller "squatter" des places en 1ère (phénomène malheureusement archi-connu sur la S21 en soirée, avec en prime la consommation de drogue).
En janvier, j'aurai l'occasion de faire mes propres expériences sur la relation Palézieux-Bern, en devant me rendre à plusieurs reprises à Bern et en devant utiliser les trains les plus critiques en terme de capacité.

Anonyme a dit…

Le point de la situation le 18.12.2012 (l'épisode de la neige est terminé depuis longtemps.

Constat 1: le célébrissime train 12918 (Palézieux 07h18 - selon l'horaire pour Lausanne) a toujours une capacité complètement insuffisante et un retard chronique débouchant sur une rupture de correspondance à Lausanne avec l'IC pour Genève.

Constat 2: Les CFF ont aussi du retard dans les réponses à apporter aux mails et lettres (3 différentes tant par le contenu que par le destinataire) attendent depuis 6-11 jours ... à croire que seul Facebook compte !

Constat 3: Un autre problème le soir. La chaîne Genève IC départ 18h45 - Lausanne arr 1918 puis S21 à 1924 - Palézieux arr à 1940 puis dernier bus pour Granges et Attalens ne fonctionne pas bien. Eventuellement, le bus attend la S21 de Lausanne (bien que cette correspondance ne figurait pas dans les documents de service du chauffeur) ... en revanche, il y a souvent rupture (la dernière en date le 17.12.2012) de correspondance à Lausanne. Le train de la Broye partant devant l'IC dès que celui-ci a quelque 7 minutes de retard. D'où une arrivée à Palézieux à 19h52 (S2) ou 19h57 (RE) ... mais évidemment le dernier bus est parti ! Et pas toujours facile de se faire établir un bon-taxi à la gare de Lausanne, en quelques 5 minutes !

Savio Michellod a dit…

Aujourd'hui, départ à 17h31 de Fribourg, dans la rame à destination de Palézieux et arrivée à... Bulle ! Résultat, 1h de retard.

Anonyme a dit…

Mardi 18.12: train S 21 départ 7h18 arrivée à Lausanne avec plus de 13 min de retard et l'IC pour Genève nous a dépassé à Palézieux !

Mercredi 19.12: train de 6h43 pour Lausanne .... accouplement des deux rames raté ... les cheminots n'arrivent plus ni à accoupler correctement ces deux rames, ni à les désaccoupler pour les envoyer séparément à Lausanne. Résultat: train supprimé - l'IR Bern-Genève passe tout droit et nous devons nous rabattre sur le RE pour arriver avec 25 minutes de retard à Genève.
Honte aux CFF ! L'argument de la neige et de la glace n'est plus possible. Il faut assumer ces responsabilités et dédommager les pendulaires de Palézieux qui n'acceptent plus ces perturbations quotidiennes.

Anonyme a dit…

je travaille pres de GE aeroport. le nouvel horaire ne fonctionne pas toujours. Labonnement general augmente à nouveau avec plusieurs centaines de francs mais le service depuis Palezieux vers GE est devenu pénible et clairement une dégradation du service de la part de la CFF pour peu ou pas d'ameloriation. Je me suis arrangé avec mon employeur pour commencer le travail a 9.30 au lieu de 09.00. Fazit : le train de 0718 arrive chaque jour avec 4-5 minutes de retard à Palezieux (le retard n est jamais affiché ni communiqué), il y a peu ou pas de places assises puis à Lausanne ils me restent seulement 2 minutes pour aller de la voie 70 vers la voie 5. Le moindre de retard en plus et on rate le direct vers GE.

L'abonnement pour prendre mon velo dans le train me sert à plus rien depuis le 09 decembre. Les rames sont tellement bondés que c'est impossible pour deposer son velo à l endroit prévu

Je comprend que la CFF a beaucoup de défis mais si on veut faire une geste pour le climat et que la CFF augmente chaque année ses prix avec 2-5 pourcent, il faut aussi qu'elle garantisse un service ponctuel, de qualité et des places assises. A quoi sert de punir toute une region (la Veveyse) pour que la connection Lausanne-Fribourg est quelques minutes plus vite ? A quoi a servi vraiment la suppression des IR à Palezieux. On a jamais vu des études objectifs. C'est vital pour une regio aux alentours des villes.

Ce qui me rend triste c'est que cela laisse les politiciens dans la veveyse froid. C'est ridicule mais si ca continue comme ca, je suis obligé de reprendre ma voiture vers GE aeroport. Je veux bien mais si les trains de 07.18 arrivent chaque jours avec 5-6 minutes de retards et que je perds trop regulierement la correspondence a Lausanne, je risque d'avoir des ennuis au travail. Et qui veut payer une trentaine de CHF PAlezieux-Geneve pour rester 4 jours sur 5 debout pendant 45 à 70 minutes ?????



Anonyme a dit…

En 2013 ... toujours les mêmes problèmes ... les CFF n'auraient donc pas pris de bonne résolution pour la nouvelle année ?

Jeudi 3.1.2013: les S 21 de 6h18 et de 7h18 sont massivement en retard (plus de 20 minutes, resp. 12 minutes) avec rupture de correspondance à Lausanne.

Lundi 7.1.2013 après un rdv médical, je veux prendre la S 21 à 10h18 ... même situation ... et bien entendu "rupture de correspondance".

Mercredi 10.1.2013: problème de portes avec la S21 Lausanne, départ 19h24 pour Palézieux. Après avoir invité les voyageurs à se rabattre sur l'omnibus S2 de 19h30 ... la S 21 (donc sans ses voyageurs) part finalement avant la S2 (dans laquelle les voyageurs ont pris place) ... Authentique !

Les autres jours ... j'ai l'occasion d'apprécier le confort plus que douteux des sièges 1ère classes des compositions régionales assurant le RE jusqu'à Bern (les mêmes que celles de la ligne de la Broye) ... Mon dos n'apprécie pas vraiment ... je vais bientôt prendre rdv chez une physiothérapeute ... une adresse à recommander ? (smile)

Après diffusion de ce message, je vais marquer une pause dans le relevé des mes observations faites dans le cadre de mes déplacements quotidiens pour aller au travail et en revenir !

Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig