Horaire "Romandie 2013" - Agissons !

Ecouter, encourager l'action citoyenne, agir, voilà quelques devoirs que certains politiciens oublient parfois. Lorsque des citoyens de Granges ont décidé de se mobiliser en lançant une pétition contre les modifications des horaires en gare de Palézieux, d'ici fin 2012, j'ai décidé de les écouter et d'agir, en soutenant l'idée. J'avais espéré obtenir une adhésion politique large, en contactant l'ensemble de la députation du district de la Veveyse. Quatre députés m'ont répondu, Madame Gabrielle Bourguet (PDC), Monsieur Gaétan Emonet (PS), Monsieur Denis Grandjean (PDC) et Monsieur Yvan Hunziker (PLR). Les trois premiers ont qualifié la démarche d'inutile, car ses conséquences seront limitées.

Est-ce inutile d'inclure le citoyen au débat ? Non ! Jamais ! Car, au-delà de tenter de faire avancer les choses et de se faire entendre, la pétition permet à tous ceux qui le désirent d'exprimer leur mécontentement et, surtout, leurs idées. En 2006, près de deux tiers des Veveysans ne se sont même pas déplacés pour élire notre députation. Pourquoi diable le citoyen s'intéresserait-il à des gens qui considèrent ses démarches comme inutiles ? Mais revenons au sujet qui nous intéresse: la gare de Palézieux.

Dans mon message à la députation veveysanne, j'ai volontairement critiqué un manque d'implication de la députation et des autorités dans le dossier des transports publics. On m'a répondu que je me trompais, Madame Bourguet et Monsieur Grandjean ont affirmé qu'ils suivaient le dossier avec attention depuis des années. Monsieur le Préfet Michel Chevalley l'a encore répété hier soir (26 mai), lorsqu'il a évoqué cette pétition à l'assemblée constitutive de l'association des communes veveysannes. Les résultats de l'action des autorités veveysannes en matière de transports publics sont effectivement flagrants :
  • Palézieux se transforme en gigantesque parking car aucune ligne de transports public n'a été développée dans la région au cours des 10 (voire 20) dernières années.
  • L'offre "Grandes lignes" au départ de Palézieux verra sa qualité baisser en décembre 2012, avec un temps de parcours augmenté de 6 à 19 minutes pour Genève, de 5 minutes pour Fribourg et Berne.
Étonnamment, la Glâne et la Gruyère se sont engagées, afin d'obtenir une desserte correcte de la capitale cantonale et, devinez quoi, elles l'ont décrochée (au détriment certes des pendulaires glânois se rendant à Genève) !
Toujours plus étonnant, une pétition similaire lancée à Morges et Nyon a reçu un soutien politique (du parti socialiste). Mais en Veveyse, non, quand des citoyens s'engagent, on leur dit qu'il est préférable de laisser les "grands" discuter entre eux pour régler les problèmes.
Plus surprenant encore, la Conseil fédéral avait, en avril 2007 déjà (l'avenir du rail en Suisse), évoqué la disparition des IR s'arrêtant à Palézieux et Romont. L'information ne date donc pas d'hier. Un mois plus tard, une question est posée au Conseil d'Etat, par un membre de la députation veveysanne, sur les heures d'ouverture des guichets de la gare de Palézieux. C'est bien ! Toutefois, la disparition des IR annoncée un mois plus tôt n'est même pas évoquée. Rien. Pas un mot ! Où est le suivi de la situation ?
Pire encore, en 2011, le Vice-Président de la Région Glâne-Veveyse dit, dans la Gruyère du 24 février : "J'ai appris cela [la suppression de l'IR s'arrêtant à Palézieux et Romont] par la presse, ce qui me donne l'impression qu'on ne fait pas grand cas de nous". Pourtant, en 2007, je le répète, l'information était publique (cf. feuille fédérale 2007 p. 7252) !

L'idée n'est pas de chercher des coupables. Toutefois, lorsque des élus cantonaux répondent qu'ils suivent le dossier depuis des années, que la pétition est peu utile et laissent entendre qu'au fond, on n'y comprend pas grand chose, il est bon de montrer ce qu'il en est vraiment. Je regrette ce manque d'ouverture, mais me réjouis de rencontrer ces gens lundi en espérant que, d'ici là, ils décident de nous soutenir. Ce serait la moindre des choses !

Si cette pétition ne fera pas de miracle, elle montrera que la Veveyse et la Région d'Oron existent, et qu'il serait positif qu'à Lausanne et à Fribourg, on s'en souvienne. Elle rappellera aussi à notre députation comme à nos autorités qu'il est grand temps de s'engager pour des transports publics de qualité dans notre région !

Toutes les personnes désirant exprimer leur mécontentement face à ces changements peuvent signer la pétition contre la détérioration de l'offre à Palézieux, téléchargeable ICI et la renvoyer avant le 10 juin à: Savio Michellod, Chemin des Invuettes 19, 1614 Granges Veveyse.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig