Pour une agriculture citoyenne basée sur la souveraineté alimentaire

Peut de candidats libéraux-radicaux ont signé le pacte d’Uniterre « Pour une agriculture citoyenne basée sur la souveraineté alimentaire ». C’est vrai que la promotion de la souveraineté alimentaire se fait au détriment du libre-échange, ce qui n’est guère libéral. Toutefois, je souscrits aux objectifs visé par le pacte, à condition qu’ils ne mènent pas à des hausses d’impôts. Consommer local me parait important. 

Le pacte demande une rémunération correcte des paysans. Le travail des agriculteurs suisses mérite reconnaissance. Il n’est pas admissible qu’un agriculteur ne puisse pas vivre. Evidemment, il s’agit d’une atteinte au libéralisme, car l’agriculture suisse ne pourrait qu’être difficilement concurrentielle par rapport à celle d’autres pays. Pourtant, il est capital que la Suisse produise des produits agricoles. Il est écologiquement irresponsable d’importer viandes et céréales de l’autre bout du monde.
Je m’oppose également totalement aux OGM, car ils ne sont pas nécessaires à l’agriculture suisse. Les conséquences réelles ne sont pas connues, soyons donc prudents. Le développement de centrales électriques (biogaz par exemple) dans les fermes doit également être encouragé, dans un contexte où les énergies renouvelables semblent nécessaires. Le pacte promeut également cela. 

Enfin, le pacte favorise une amélioration de la qualité de vie de la filière paysanne. Ce point est également essentiel à la santé économique du secteur agricole.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig