La Gruyère: Le PS ne se sent plus de joie

Article paru dans La Gruyère le 15 novembre 2011
Marie-Paule Angel


VEVEYSE. L’UDC perd un siège sans en faire un fromage. C’est pur beurre pour le PS qui en gagne un. Le PLR s’est fait des frayeurs. Zen, le PDC assure. Etat des lieux. 

Deux PDC, 2 PS, 1 UDC, 1 PLR: c’est la composition du nouvel équipage de la Veveyse. Les électeurs ont distribué 24100 suffrages de parti (4136 bulletins rentrés) et se sont plus mobilisés qu’en 2006 (+2,4% à 39,2%).
DEUX NOUVELLES TÊTES 
Personne n’a pris de veste – les quatre députés sortants sont réélus. Deux nouveaux venus: le Châtelois Roland Mesot (udc), chef d’entreprise, conseiller général et président de son parti en Veveyse, ainsi que le Semsalois Pascal Grivet (ps). Pour cet ébéniste de profession, 2011 est une année béton: élu syndic en avril, le voilà député. 

UNE FUTURE PRÉSIDENTE 
Elle n’est pas nouvelle, mais elle occupera une haute fonction l’an prochain. Juriste et mère de famille, Gabrielle Bourguet (pdc), second meilleur score de la Veveyse, devrait être élue présidente 2012 du Grand Conseil. Un honneur pour Granges, sa commune, où elle a fait un carton en dépassant de 100 voix le candidat et conseiller communal du cru, Savio Michellod (plr). 

POINT FORT 
Les socialistes ont reconquis le deuxième siège perdu en 2006, prix alors payé pour la nouvelle répartition cantonale (six sièges au lieu de sept). Ce fauteuil, le PS l’a ratiboisé à l’UDC, qui n’en a plus qu’un. Mais l’UDC partait avec un handicap. Ses deux locomotives, Joe Genoud et Gilbert Cardinaux, ont démissionné, non en cours de mandat, mais à la fin. Le PLR s’est fait des frayeurs. Dimanche en début d’après-midi, il n’avait même plus de siège du tout! Le sortant Yvan Hunziker doit son salut à Semsales, son fief et maillon fort du parti. Dernière commune à avoir rendu sa copie, Semsales a distribué 26,2% de ses suffrages au PLR. 

LE PS, DEUXIÈME FORCE 
Si le PDC reste en tête des formations politiques avec 30,2% des suffrages, il perd trois points. Le PS, lui, se propulse au deuxième rang du district, avec 28,1% (24,6% en 2006), brûlant la politesse à l’UDC, désormais troisième avec 23,7% (27,6% en 2006). Le PLR reste quatrième, avec 13,5% (un point de moins). Nouveau venu, le PVL se contente de 4,5%, avec une pointe à 9,3% à La Verrerie, fief du candidat et ancien syndic Didier Santschi. «Dans cinq ans, nous serons là, plus nombreux, et il faudra composer avec nous», avertit Henri Rollier, son colistier. 

ON TIRE DES LEÇONS 
«Pas de quoi faire une dépression. Hélas, on a perdu un siège. On savait que ce serait dur. On saura ce qu’il faut faire dans cinq ans», réagit Roland Mesot, président de l’UDC veveysanne: «On n’a pas été assez dynamiques avec la nouvelle population arrivée en Veveyse. C’est là-dessus que nous devrons travailler pour redresser la barre dans cinq ans.»
«Notre liste n’était pas du remplissage», analyse Jean-Luc Mossier, président du PDC veveysan, toutefois déçu pour Fran- çois Genoud, syndic de Châtel-Saint-Denis, qui n’a pas été élu. «Le futur, pour moi, ce sera 2-2-2», réfléchit Jean-Luc Mossier. «Un centre fort, une gauche et une droite. Trois piliers qui porteront une politique raisonnable et progressiste, grâce au centre. Aujourd’hui, le temps des tartes à la crème idéologiques est révolu», conclut Jean-Luc Mossier en évoquant les vrais problèmes de société qui attendent la Suisse. 

L’EFFET BERSET-LEVRAT? 
«On visait deux sièges, on les a», s’enthousiasme Gaétan Emonet, président du PS veveysan. «C’est super! Ce second siège, on voulait le prendre à l’UDC, pas au PRL.» Pour Gaétan Emonet, le PS a bénéficié du vent «merveilleux» des élections fédérales, où il était lui-même candidat et avait fait un joli score. «L’effet Berset-Levrat», commente Damien Schmidt, président du PLR: «Ces élections nous donnent un signe. Il faudra désormais composer avec les nouveaux partis.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig