Pour des députés suppléants


Article paru dans La Liberté, 23 janvier 2013 
Philippe Castella 
Les Jeunes libéraux-radicaux (JLR) fribourgeois demandent l’introduction de députés suppléants afin de favoriser la relève. Ils le font dans le cadre de leur réaction à l’avant-projet de réforme du système électoral qui vient d’être mis en consultation («La Liberté» d’hier). Selon eux, il faudrait «profiter de cette réforme nécessaire pour aller plus loin.» Et d’ajouter dans leur communiqué: «Améliorer la représentation des petits partis, c’est bien. Mais donner une chance à chaque génération d’être représentée, ce serait encore mieux.» 

L’instauration de députés suppléants, aux côtés des 110 députés actuels permettraient «à des jeunes de se faire la main lorsque les députés sont absents». C’est un système que connaissent d’autres cantons romands: le Valais, Neuchâtel et le Jura. Les JLR soulignent que les moins de 40 ans représentent plus de la moitié de la population fribourgeoise, alors qu’ils ne sont qu’une quinzaine sur 110 au Grand Conseil. 

Les jeunes pousses radicales sont conscientes que leur proposition va beaucoup plus loin que la réforme projetée. Celle-ci vise surtout à rendre compatible le système avec un arrêt du Tribunal fédéral qui pose des conditions pour un scrutin proportionnel, conditions que ne remplissent pas les cercles électoraux de la Glâne et de la Veveyse, jugés trop petits. Les JLR pensent même que la concrétisation de leur idée de députés suppléants nécessiterait une révision de la Constitution cantonale. Mais pour eux, «la démocratie mérite mieux que le service minimum». 

Comptent-ils utiliser d’autres leviers que ce communiqué pour promouvoir leur proposition? «Pour l’instant, on lance l’idée», explique Savio Michellod, vice-président cantonal. «On va en discuter avec le groupe libéral-radical au Grand Conseil.» Suivant l’écho qu’elle recevra, les JLR laissent ouverte la possibilité de lancer par la suite une motion populaire, voire une initiative, sur ce thème, indique Savio Michellod. 

Pour en revenir au projet du Conseil d’Etat, entre les deux solutions proposées, les JLR privilégient la méthode biproportionnelle (répartition cantonale des sièges entre les partis) à une fusion entre les cercles électoraux de la Glâne et de la Veveyse.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig