Fribourg, le canton qui a trop dépensé

Nous y voilà ! Les mesures d'économies, annoncées depuis quelques années par le droite sont aujourd'hui une réalité. Nul doute que la gauche nous accusera d'avoir fait passer des baisses fiscales, évidemment causes de tous les maux. Sans voir ou sans vouloir regarder que, au cours des dernières années, les recettes du canton ont été en hausse constante. Les dépenses ayant augmentés encore plus rapidement, ces mesures d'économies étaient inéluctables. 

Oui, la cause de ces mesures structurelles d'économie (MSE) est l'emballement de la machine étatique cantonale, devenue trop dispendieuse. Les dépenses augmentant à un rythme supérieur aux recettes, le canton de Fribourg a fini par se retrouver au pied du mur. C'est d'une logique implacable. Pour y pallier, afin de respecter ses obligations constitutionnelles  l'Etat devra prendre différentes mesures. Aucune ne fera plaisir et, pourtant, elles sont toutes nécessaires. Il n'y a qu'à regarder la situation économique de nos voisins européens pour se convaincre de la nécessité d'agir. Et d'agir dans le bon sens: en diminuant les dépenses plutôt qu'en augmentant les impôts. 

En tant que Conseiller communal, je regrette que la part communale à l'impôt sur les véhicules soit réduite. Au fond, je n'ai déjà plus d'argent pour refaire mes routes. Il est vrai que cela ne changera pas grand chose.  Dans l'ensemble, les MSE ne sont pas trop défavorables aux communes. Il est néanmoins certains que ces dernières devront encore resserrer leurs budgets, tous comme les associations intercommunales, dépendant tant du canton que des communes.

Quelques hausses d'impôts sont prévues. L'actualisation de la valeur locative est sans aucun doute la plus désagréable, tant je trouve cet impôt injuste. Mais bon, c'est sans doute un moindre mal et le débat sur le sujet n'est pas terminé. 

Les employés de l'Etat seront particulièrement touchés par les mesures d'économie envisagées: limitation du nombre de poste, gel des salaires, réduction de l'échelle des traitements. La fonction publique devra, elle aussi, participer à l'effort collectif. Ces mesures restent encore acceptables. Dans le privé aussi, de nombreux secteurs ont dû faire face à des baisses de revenus. 

Je suis par contre satisfait de voir que l'e-gouvernance figure dans les mesures d'économie. L'informatisation du Grand Conseil fribourgeois me tient à cœur et je défendrai, bientôt, un projet allant dans ce sens (Grand Conseil zéro papier), avec les Jeunes libéraux-radicaux fribourgeois. 

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig