Grand Conseil - Fribourg fait sa révolution numérique

La motion populaire « Pour un Grand Conseil zéro papier », déposée au printemps dernier par les Jeunes libéraux-radicaux fribourgeois avec 443 signatures valables, a été acceptée ce matin par le Grand Conseil fribourgeois (80 oui 2 non 20 abs). Etant à l’origine de ce projet, inspiré par l’expérience valaisanne du parlement numérique initiée en 2013 (mes origines valaisannes n’y sont pas pour rien), je salue vivement cette décision. Ainsi, le Grand Conseil fribourgeois saisit l’occasion de franchir le tournant numérique avant que celui-ci ne s’impose. Objectif : un parlement plus efficace et exemplaire. 


Reportage sur le concept "Zéro papier" en Suisse romande (RTS info, 21 novembre 2014):
video
Cette révolution, en plus de permettre aux services du Parlement de réaliser des économies substantielles (selon les chiffres du secrétariat du Grand Conseil, l’envoi des documents sous format papier coûte 300'000 francs par an), a un intérêt démocratique. En effet, en plus de l’envoi de la documentation du Grand Conseil sous forme numérique uniquement, la motion populaire demande d’une part la mise en place d’outils informatiques permettant le traitement des instruments parlementaires en ligne, de la rédaction par les députés au vote par le plénum. D’autre part, elle propose d’introduire une médiathèque du Grand Conseil, qui regrouperait non seulement les bulletins officiels des séances du Grand Conseil, mais également les articles et documents audio et vidéo liés au Grand Conseil, avec la précieuse collaboration des divers médias fribourgeois. Ainsi, le grand public aurait la possibilité d’avoir un accès convivial aux débats parlementaires fribourgeois. Afin de réaliser cela je propose, à l’instar de nos collègues valaisans, d’impliquer divers acteurs locaux dans l’élaboration du parlement numérique. Les entreprises de la BlueFactory ou encore les nombreuses hautes écoles fribourgeoises pourraient amener leurs compétences au développement des outils informatiques nécessaires. 

En conclusion, la volonté du Grand Conseil d’introduire le parlement « zéro papier » pour la prochaine législature est à saluer. Ainsi, après le Conseil d’Etat, le Grand Conseil sera définitivement entré dans le 21ème siècle. Je ne peux qu’inciter les communes à suivre l’exemple.



Ce texte vous a plu ? Partagez le :)

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig