Votation fédérale du 28 février 2016

Le 28 février prochain, en plus des élections communales, 4 objets seront soumis au vote populaire. Je serai, pour cette occasion, un neinsager et vous recommande de voter 4 fois NON:

  • Initiative populaire du 5 novembre 2012 «Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage» (FF 2015 4403) : NON - J'ai toujours été favorable à l'imposition individuelle pour les couples, quelle que soit leur forme. Cette initiative va à l'encontre de cette possibilité et ne peut donc emporter mon adhésion. Ajoutons qu'en inscrivant dans la Constitution fédérale la définition du mariage (homme et femme), elle discrimine tous ceux qui ont choisi d'autres formes de vie commune. Ceux-ci ont, à mon sens, droit à la même reconnaissance. 


  • Initiative populaire du 28 décembre 2012 «Pour le renvoi effectif des étrangers criminels (initiative de mise en œuvre)» (FF 2015 2487): NON - L'UDC nous a habitué aux initiatives commerciales, n'ayant pour objectif que d'attirer des électeurs sensibles aux discours faciles et peu ouverts à la réalité. L'initiative de l'UDC pour le renvoi des criminels étrangers, acceptée par le peuple, a été mise en oeuvre et sera appliquée dès le 1er janvier 2016. En lançant une initiative dite "de mise en oeuvre", l'UDC ne respecte pas nos institutions. Ajoutons à cela que cette initiative méprise l'ordre juridique suisse, avant tout le principe de proportionnalité, pourtant fondamental. Elle entraînerait des situations totalement incohérentes.  Un étranger de deuxième génération (né en Suisse) peut être concerné par les conditions de renvoi posées par l'initiative. Il serait forcé, du fait de l’initiative, à quitter la Suisse pour être déporté dans les pays de ses parents, voire de ses grands-parents. 


  • Initiative populaire du 24 mars 2014 «Pas de spéculation sur les denrées alimentaires» (FF 2015 6513): NON - Lutter contre la faim dans le monde est un noble objectif auquel chacun ne peut que se rallier. Néanmoins, le négoce des denrées alimentaires n'est pas la cause de la faim dans le monde. Cette initiative n'aura qu'une conséquence: les entreprises actives dans ce domaine quitteront notre pays, mettant en danger de nombreux emplois, de façon directe (les employés des entreprises concernées) et indirecte (tous ceux qui travaillent indirectement pour ces entreprises, du restaurateur à l'ouvrier, du concierge au vendeur). 


  • Modification du 26 septembre 2014 de la loi fédérale sur le transit routier dans la région alpine (LTRA) (Réfection du tunnel routier du Gothard) (FF 2014 7083): NON - En votant non au second tube routier du Gothard et en favorisant, de fait, le transfert de marchandises sur le rail, la Suisse peut saisir l'opportunité d'une action forte en faveur de l'environnement. J'y reviendrai en détail dans un article dédié (à lire ICI). 

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
© Savio Michellod

This site uses cookies from Google to deliver its services - Click here for information.

Professional Blog Designs by pipdig